Contact

✉ Contact
Vous êtes ici : AccueilLes billets de LÉA« CIORAN / ENTRETIEN » *

« CIORAN / ENTRETIEN » *

affiche cioranCIORAN ! AH !..CIORAN ! Qui n’a pas été surpris et souvent dérouté par la pensée de notre contemporain  Emil Cioran ?
Dans ses nombreux aphorismes et notamment dans son livre « De l’inconvénient d’être né », publié en 1973 et vendu à l’époque à 2000 exemplaires, dixit le comédien Christian Jéhanin dans cette pièce, inspirée d’un entretien entre Léo Gillet – intellectuel
hollandais francophone - et le célèbre écrivain. Après avoir quitté sa Roumanie natale vers 1938, Cioran s’installe à Paris où il vit loin des mondanités et refusant tous les prix. Peut-être marqué par son enfance ou bien par ses insomnies récidivantes, il était empreint d’une mélancolie et d’un pessimisme redoutables; il n’est que de citer quelques phrases de son livre le plus connu, semble-t-il, «De l’inconvénient d’être né » : « Ayant toujours vécu dans la crainte d’être surpris par le pire, j’ai, en toute circonstance, essayé de prendre les devants, en me jetant dans le malheur bien avant qu’il ne survint.» « Si l’on pouvait se voir avec les yeux des autres, on disparaîtrait sur le champ». « Ma faculté d’être déçu dépasse l’entendement.  C’est elle qui me fait comprendre le Bouddha, mais  c’est elle aussi qui m’empêche de le suivre.» « N’être pas né, rien que d’y songer, quel bonheur, quelle liberté, quel espace.» « J'élabore du temps mort, je me vautre dans l'asphyxie du devenir.»

De là à penser au suicide, il n’y qu’un pas qu’il ne franchira pas, même si à ses yeux, le suicide est un acte de liberté. Et d’expliquer pourquoi il ne se suicide pas. « Parce que, dit-il, la mort me dégoûte autant que la vie.» !... 

En une 1 h 20, nous assistons à un moment unique de théâtre, par l’aspect confidentiel d’une mise en scène et d’une interprétation toute en nuance. Dans un décor plutôt sobre - un bistro meublé de tables, de chaises et d’un comptoir – le metteur en scène Antoine Cabet fait évoluer avec subtilité deux personnages au gré de leurs envies. Une femme qui pourrait être la patronne, la comédienne Cécile Cholet et un homme Christian Jéhanin alias Cioran, étonnamment décontracté, un brin diseur, peut-être en quête d’un auditoire réceptif, offrant la pensée philosophique, pour le moins contrastée, d’un Cioran qui pratiquait le détachement, la lucidité, le doute,…. Christian Jéhanin avec talent nous fait découvrir le côté railleur, ironique, voire cynique de l’écrivain et donne tout son sens à un aspect méconnu, la dérision. La comédienne Cécile Cholet n’est pas en reste…  Très à l’écoute de son partenaire et dans la sollicitude, elle capte tout, comprend, disparaît, apparaît avec élégance,  adhère ou n’adhère pas aux propos de l’écrivain-philosophe mais, elle évolue toujours avec charme et discrétion. La patronne de bistrot «passe les plats» au comédien, avec naturel et son invite est tout en délicatesse.

cioran suiteSans compter un final flamboyant et jubilatoire, avec des mots d’un humour décapant qui déclenche une sorte de fou rire, sous cape, tant sur scène entre les deux comédiens complices que dans la salle… Du théâtre passionnant et instructif qui donne envie de revisiter quelques philosophes… Quoiqu’il en soit, après avoir vu « CIORAN / ENTRETIEN »
au théâtre, nul doute que vous ne manquerez pas de lire ou relire une œuvre qui a marqué incontestablement son époque, nous laissant, dans un lyrisme ébouriffant des aphorismes et une pensée philosophique a priori contradictoire mais, riche de sens.

* Théâtre L’Atalante  10 place Charles Dullin 75018 Paris
Réservations : 01 46 06 11 90 /  www.theatre-latalante.com    
Jusqu’au 18 avril 2016
                                                                              Lydie-Léa Chaize, journaliste