Exposition d’Art Contemporain à Saint-Cloud *

De Marie Bonaparte à… Jef Aérosol.

Gageons que les clodoaldiens apprécieront ce grand écart ! Pourquoi pas ? Puisqu’il s’agit là d’un artiste de talent qui nous indique le chemin de l’Amour …

A l’évidence, source d’inspiration pour l’artiste sa Tour de Babel est là, imposante dans la rotonde du musée, délivrant le message « librement interprêté » de la Genèse : « Allons, bâtissons-nous une ville et une tour, dont le sommet pénètre les cieux ! Faisons-nous un nom et ne soyons pas dispersés sur toute le terre ». Rêve fou, puisque que Dieu aurait détruit cette prétention de l’homme à vouloir pénétrer les cieux ! Cette exposition, mise en scène par Jef Aérosol, lui-même, témoigne d’une maîtrise totale de son art. Spécialiste du pochoir, Jef Aérosol est l’un des chefs de file du « Street Art ». Ses premiers pochoirs ont été réalisés en 1982 dans les rues de Tours. « Ma pratique du pochoir est à l’origine de multiples rencontres, y compris la rencontre avec moi-même jusqu’à dire qu’elle a donné un sens à ma vie ».sic Tout étant lié, nous sommes, tous ensemble, engagés dans cette vie terrestre et Jef Aérosol privilégie l’être humain à l’objet. Qui s’en plaindrait dans une société où l’individualisme a pris le pas sur l’Amour de l’Autre… Dans l’une des salles, originalement tapissée de cartons servant de support à la palette créative de l’artiste, nous sommes face à eux, ces gens « de la jungle urbaine » qui jalonnent parfois notre propre vie. La grande salle du musée rend hommage à une foultitude d’artistes qui ont inspiré Jef A. : de Gainsbourg, à Bob Dylan, Jim Morrison, Rimbaud, Francis Bacon,…en passant par Basquiat, ce génie trop tôt disparu !… A l’évidence Jef Aérosol est un artiste complet puisque, également musicien, il a appartenu à des groupes de rock et de folk. La richesse et la qualité de cette exposition nous transportent au-delà de nous-même. Poétiques et humanistes, rien d’étonnant à ce que ces œuvres soient exposées à travers le monde.

 

De nombreuses animations culturelles autour de cette exposition sont proposées gratuitement. Consulter le site internet : www.musee-saintcloud.fr *

 

Musée des Avelines 60 rue gounod 92210 Saint-Cloud : 01 46 02 67 18. Jusqu’au 30 avril 2011 certes, mais hâtez-vous, le temps passe si vite !…  

 

Lydie-Léa Chaize, journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.