La côte d’azur…”out of the bling bling”

palais cannesLa Côte d’Azur, dans l’imaginaire collectif, ramène à la Croisette, au Festival de Cannes, la Riviera, les vacances, le luxe, la beauté, le raffinement …
Le Conseil Régional du Tourisme de la Côte d’Azur nous a fait découvrir une destination touristique complète et rêvée, où l’art et la culture, l’histoire,
l’environnement, la gastronomie, les hommes et les femmes se côtoient avec délice.
Cannes … Grasse … Antibes … Nice …

Tout le long de cette visite, je n’ai pu m’empêcher, bien que ça paraisse bien  éloigné, de faire le parallèle entre ces endroits merveilleux d’ici et de … là-bas.
Je n’ai pu m’empêcher d’admirer le soin particulier que tous les commerçants, restaurateurs et hôteliers azuréens mettaient un point d’honneur à satisfaire leurs clients respectifs,  et tout ceci au bénéfice de leur région. Non, ceci n’a rien de superficiel, le plaisir est là. La Côte d’Azur, on y est bien. Nous étions onze journalistes de la presse étrangère, onze nationalités différentes, tous unanimes, émerveillés par la découverte de cette région exceptionnelle.

                                                                                           CANNES
Pour la culture, on ne peut parler de Cannes sans parler du FESTIVAL. Et nous foulons les célèbres marches du palais, nous imaginons le glamour des stars sur le tapis rouge. Oui, ça c’est le bling bling agréable. Mais Cannes est aussi la ville des festivals. Chaque année, le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes propose 2 saisons culturelles, qui multiplient les grands spectacles et événements. Tous les publics et toutes les générations s’y retrouvent : Théâtre, Danse, Concerts et divers Arts de la scène tels que l’opéra ou a magie.
Cannes a plusieurs musées dont, le centre d’art de La Malmaison, le musée de la mer, le musée d’art primitif multi pays et de peinture de la Castre. Nous y découvrons plusieurs monastères qui existent depuis l’an 400. La traversée en bateau pour l’île Ste Marguerite où se trouve la forteresse du “masque de fer” assouvit notre recherche du côté vert et de la nature.
Pour les amateurs de fonds marins, entre les îles Marguerite et St Honorat, se trouvent des sites protégés, paradis des plongeurs.

“La cuisine de Cannes est comme une tranche de soleil sur une nappe de mer bleue” disait Stéphen Liégeard, écrivain et poète français, inventeur de l’expression Côte d’Azur.    
La gastronomie, est assurée par les 480 restaurants cannois, ainsi que par la proximité de la mer et les pêcheurs locaux. Outre le Martinez (Le Grand Hyatt), un symbole, où se passe tous les ans, le dîner du jury, avant la proclamation des palmarès, du festival de Cannes. Tout le long de la croisette se rangent les sympathiques choix de restaurants.
Et mêlant, charme, culture, gourmandise et restauration, ne manquons pas Le Suquet.  Le Suquet, est le plus ancien quartier de Cannes. Elle est située sur une colline à l’ouest de la baie, au-dessus du Vieux-Port.

Beaucoup d’artistes et de personnalités sont liés à Cannes : Maurice Chevalier, Pablo Picasso, Zinedine Zidane, etc.
Déambuler au Marché de Forville, un endroit typique de Cannes, niché dans des petites ruelles, non loin du palais des congrès. Pas bon marché c’est vrai mais des produits de rêve. Vous y rencontrerez des chefs étoilés qui y font leurs achats. Les olives, les maraîchers, les poissons, les charcuteries, les fromages tout est bon. Un bémol le superbe stand de champignons dont les prix ressemblent à ceux de Cartier …
La BASTIDE ROUGE, pépinière d’entreprises, premier maillon de « CréACannes », cité des entreprises développée par la Ville de Cannes sur le site du technopôle de l’image à Cannes La Bocca, a été créée début 2012 et a été inaugurée en février 2014. Aujourd’hui la pépinière accueille treize jeunes entreprises liées à l’économie créative, à l’imagerie (audiovisuel, cinéma, photographie, jeux vidéo…), au spatial, et aux nouvelles technologies, une école de photographie, une association de Business Angels.
La CCI Nice Côte d’Azur a souhaité également s’installer à la pépinière, pour être au plus près des entrepreneurs. Le projet final prévoit sur le site Bastide rouge d’une superficie de 4 hectares, un hôtel d’entreprises, un Fab Lab (laboratoire de fabrication) et un laboratoire d’imagerie numérique (LIN), mais aussi un multiplexe, un campus universitaire de recherches et
d’enseignements supérieurs dédié aux nouvelles technologies numériques, aux médias et au tourisme de qualité, des commerces et des services…
“Le Club des entrepreneurs” regroupe les entreprises cannoises qui pratiquent des échanges avec la pépinière (50% des échanges sont liés au Palais du Festval ; Thalès et le CNES qui sélectionnent les projets innovants.)

Aurélie RANI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.