« Music-Hall » de Jean-Luc Lagarce *

« La Fille, elle venait comme ça, du fond, là-bas,
elle entrait, elle marchait lentement,
du fond de la scène vers le public, et elle s’asseyait… »

music hall

Le merveilleux comédien Jacques Michel, magnifiquement maquillé, nous conte l’histoire de «La Fille», l’histoire d’une vie ….celle de l’artiste avec ses gloires éphémères, ses succès et ses tourments.
Qu’importe qu’il soit un homme ou une femme, l’artiste n’est-il pas, à chacun de ses rôles, en constante transformation ? Cette histoire universelle révèle
le désarroi d’un être fragile se souvenant de sa gloire d’antan, sur un tabouret qui le suit comme son chien… Qu’en reste-t-il ? Regrets, Nostalgie, Spleen ?
Les mots choisis de Jean-Luc Lagarce nous plongent dans un univers qu’il nomme « crépusculaire », cependant que le vocabulaire reste flamboyant et,
les regrets toujours empreints de dignité. Une mise en scène de Véronique Ros de la Grange sobre, malgré un décor d’un rouge étincelant, d’une rouge-passion, celle de tous les dangers.
Ce spectacle est sous-tendu par la chanson de Joséphine Baker qui est là, de toute éternité, pour évoquer en boucle le temps glorieux d’un passé nostalgique:
« Ne me dis pas que tu m’adores, embrasse-moi de temps en temps ; un mot d’amour c’est important mais un baiser c’est éloquent »…..
et la musique s’égrène dans le lointain…comme une sorte de complainte et de supplique : « mais pense à moi de temps en temps… ».

music hall 2

A regret, nous voyons s’éloigner Jacques Michel, en apothéose, enveloppé dans ce linceul intensément lumineux, ce rouge-sang évocateur de la passion
d’un artiste émouvant comme celui d’un  naufrage inéluctable. Dans une gestuelle superbe, il nous offre un numéro  de charme étonnant, sous un éclairage de Danielle Milovic, délicatement tamisé à l’instar de la pudeur des sentiments exprimés.
       
Un beau moment de théâtre à ne pas rater.
————————————————–
 
*   La Manufacture des Abbesses 7 rue Véron 75018 Paris
    Réservations : 01 42 33 42 03 / manufacturedesabbesses.com
     
    Jusqu’au 13 juin 2015
                                                                
                                       
                                                        Lydie-Léa Chaize

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.