Rencontre avec Le Général Pierre de Villiers autour de son nouveau livre “L’équilibre est un courage”

Rencontre avec Le Général Pierre de Villiers  autour de son nouveau livre. Dans son troisième essai, le Général Pierre de Villiers livre un diagnostic acéré sur les maux dont souffre la France, à un moment où elle doit affronter plusieurs crises simultanées.

Après les deux succès consécutifs de Servir, qui portait sur les menaces auxquelles la France doit faire face, et de Qu’est-ce qu’un chef ?, sur l’ordre et le leadership, le Général Pierre de Villiers propose dans ce livre une stratégie et des lignes de conduite pour retrouver l’unité.

S’appuyant sur l’expérience acquise pendant 43 ans de carrière militaire et de nombreuses rencontres partout en France depuis trois ans avec des jeunes, des civils, des militaires, des entreprises et des associations, le Général Pierre de Villiers apporte ainsi sa contribution à la réflexion collective concernant l’avenir de la France.

Nous pourrons rencontrer le Général Pierre De Villers pour échanger sur les divers sujets d’actualité et notamment sur ses propositions pour surpasser les difficultés de la France dans le contexte actuel.


Pierre Le Jolis de Villiers de Saintignon, dit Pierre de Villiers, est un militaire français, né le 26 juillet 1956 à Boulogne (Vendée).

Général d’armée, il est chef d’État-Major des armées de 2014 à 2017, après avoir été major général des armées (2010-2014).

Il démissionne de ses fonctions à la suite d’un désaccord sur le budget des armées françaises.  Ce « fait sans précédent depuis 1958 » est, selon Le Monde, un événement historique. La situation semble s’apaiser le 14 juillet 2017, avec le traditionnel défilé où le président Emmanuel Macron et le général de Villiers paradent ensemble dans le même véhicule.

En novembre 2018, Pierre de Villiers se déclare favorable à la création d’une armée européenne si cette armée s’appuie sur les États.

Le 17 octobre dernier, à la suite de l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, il déclare dans Le Figaro être en faveur de la fermeture des mosquées islamistes, l’expulsion des imams radicaux et la reprise de contrôle des frontières nationales.