Rencontre avec Ségolène Royale autour de son livre “Résilience française”

“Résilience française”

Le lundi 16 mars à  9h30 

“La crise démocratique et la crise climatique se ressemblent. Si nous voulons continuer à agir pour ne pas laisser triompher le découragement et l’indifférence, nous devons trouver pour la planète et pour la France la force de la résilience. La planète est en feu. Les incendies en Australie en sont un terrible symbole : notre présence se consume. Un avenir de cendres et de désolation se dessine si nous persistons sur la voie d’hier. La prophétie de Hubert Reeves risque hélas de se réaliser : « Actuellement, l’homme mène une guerre contre la nature, s’il gagne, il est perdu. » En feu la France l’est également, à mesure que s’accumulent les coups portés à notre modèle social. Réformes brutales, fracturation de nos territoires, destruction de nos services publics, précarités nouvelles : trop de chocs abîment la société, étouffent notre capacité d’anticiper et épuisent l’envie de croire en un avenir meilleur. Le pessimisme des Français gagne dangereusement du terrain. Nos deux écosystèmes, planétaire et humain, ont atteint un point de bascule. À quelles conditions pourront-ils trouver un nouvel équilibre ? Est-il déjà trop tard pour éviter leur disparition ? Résilience, atténuation, adaptation : je propose de puiser dans la connaissance de la nature pour sauver notre modèle social.”

Ancienne membre du Parti socialiste, Ségolène Royal est une figure de la vie politique française.

Elle fût conseillère du président François Mitterrand dans les années 1980. Elle fut députée des Deux-Sèvres puis ministre des gouvernements Pierre Bérégovoy et Lionel Jospin. Elle préside le conseil régional de Poitou-Charentes de 2004 à 2014.

En 2007, Ségolène Royal est la première femme française à accéder au second tour d’une élection présidentielle.

Dans les gouvernements Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, entre 2014 et 2017, elle exerce la fonction de ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer et préside en 2015 la COP21, accord de Paris sur le climat.

En septembre 2017, le président Emmanuel Macron la nomme ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique jusqu’en janvier 2020.

Elle a créé un laboratoire d’idées : « Désirs de France, avenir de la planète ». Elle est candidate aux élections présidentielles de 2022.