Rendez-vous Politique APE : Rencontre avec Manuel VALS, jeudi 17 février à 10h

Christine RANUNKEL, Hongrie, chargée de mission RV POLITIQUE en coordination avec l’ensembre des membres du comité

Activité proposée par Christine Ranunkel

Ancien Premier Ministre de François Hollande, après avoir été son Ministre de l’Intérieur à l’époque des attentats de Charlie Hebdo, Manuel Vals fut longtemps Député-Maire d’Evry, dans l’Essonne.

Grande figure de la gauche intellectuelle, il  vient de publier aux Editions de l’Observatoire : « ZEMMOUR, L’ANTIREPUBLICAIN ». Un essai intéressant et argumenté, visant à démonter les thèses chères au candidat Zemmour.

Nous lui demanderons ce qui est advenu de la gauche, celle de Jaurès ou de François Mitterrand, si souvent cités en référence. Qu’est-il advenu de ce Parti Socialiste victorieux dont la candidate peine à dépasser 1.5% dans les sondages d’opinion ? Nous pouvons attendre un  décryptage passionnant  de la situation, à moins de deux mois des élections.

 

 


Résumé

« Cet ouvrage est ma réponse républicaine à la “contre-Histoire” et aux manipulations historiques d’Éric Zemmour. Un ouvrage qui n’a pas la prétention d’une œuvre scientifique, mais qui se fonde sur des travaux d’historiens pour rassembler la vérité des faits et la partager avec les Français. Bien que suffisante pour le décrédibiliser, la divulgation des mensonges du pamphlétaire ne constitue pas pour autant une alternative. Je ne l’ignore pas. Je veux donc aussi proposer dans ces pages un autre récit, un autre chemin vers une fierté nationale retrouvée, en espérant qu’elle puisse, d’une manière ou d’une autre, contribuer à la formation d’un futur commun. » Manuel Valls

Qu’importent les résultats d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle, le mal est fait : ses idées ont envahi le débat public. Ses idées ? Ses sophismes. Ses mensonges. Ses raccourcis idéologiques.

Parce que l’air devient irrespirable dans une France qui doute des bienfaits de la République, Manuel Valls prend la plume avec urgence et vaillamment, pour dénoncer les errances d’un polémiste prêt à tout, et pour proposer une vision constructive du passé et du futur de notre pays.