Visite de la maison Petrossian et dégustation des produits à la veille des Pâques Russes (orthodoxes)

petrossian apeA la veille des Pâques Russes

A Paris, la maison Petrossian est connue des habitants les plus anciens. Mais on le doit plutôt à un français de souche, et non pas à un descendant des vagues d’immigration russe. Le commerce était initialement imaginé comme une boutique de caviar qui ouvrirait toutes les facettes de cette gastronomie lointaine à Paris. Proposer différentes sortes de caviar aux émigrants n’avait pas d’intérêt particulier, tandis que les français, même s’ils connaissaient ce produit d’outre-mer, avaient du mal à s’y retrouver.

Point de vue histoire, la maison Petrossian a ouvert ses portes en 1920 et leur ancienne adresse se trouvait en premier lieu sur la rive gauche de la Seine. Quelques années plus tard, elle fêtera un siècle d’existence. A Paris, l’on ne trouve presque plus de lieux pareils typiquement russes (dans le cas présent, également arménien).

L’année dernière, une nouvelle filiale Petrossian a ouvert ses portes non loin de la cathédrale russe d’Alexandre Nevski de la rue Daru (à l’endroit de l’ancienne épicerie fine Hediard).

La devanture du magasin arbore le ton bleu-vert de la firme, avec son habituel enseigne de couleur rouge. Sa proximité avec la centrale cathédrale orthodoxe du pays est un excellent avantage pour l’acheteur potentiel.

Dans la salle, comportant une dizaine de tables, on peut toujours manger un morceau accompagné d’un verre de boisson traditionnelle russe ou simplement boire le thé avec une vatrouchka* ou un roulé au pavot.

Comme chaque année, Petrossian prépare pour Pâques les traditionnelles spécialités russes : le Paskha** et le Koulich*** d’après les recettes des grands mères.

Le magasin vend un assortiment de colorants naturels pour les œufs de Pâques et bien évidemment, toutes sortes de zakouskis possibles et inimaginables à base de poisson : de l’anguille fumé et de l’esturgeon jusqu’à la dernière nouveauté, à savoir du saumon fumé relevé d’une sauce à la betterave.

Depuis 1930, à proximité de la ville d’Angers, Petrossian possède son propre fumoir. A ce jour, leur recette n’a pas changé.

Petrossian, 106 boulevard de Courcelles, 75017 Paris.

Petrossian, 18 Boulevard de la Tour-Maubourg, 75007 Paris

*La vatrouchka est un gâteau traditionnel russe à base de fromage blanc

**Gâteau traditionnel russe principalement à base de fromage blanc, d’œufs, de beurre et de sucre

***Brioche traditionnelle russe, parfumée au safran et au rhum contenant amandes et fruits confits. Comme le Paskha, on y retrouve souvent les lettres « XB » pour Христоc Воскресе – « Le Christ est ressuscité »

Elena Iakounine, traduction du russe Aurélie Grand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.